Fumigation à la sauge

Pourquoi la sauge

La fumigation de sauge qui fait l’objet de cet article concerne principalement l’utilisation de sauge blanche.

Cette variété de sauge offre des caractéristiques idéales pour cette utilisation. En effet, la grosseur de ses feuilles et leur épaisseur offre une fumigation de qualité.

Il est tout à fait possible d’utiliser d’autres sauges, voire d’autres plante, pour se fumiger. Leurs effets seront simplement différents

Pourquoi utiliser de la sauge 

La sauge est une plante médecine « d’ici ».

  • Effet purificateur et libérateur
  • Apaise le mental
  • Elle éveille l’esprit en vous
  • Elle élève le taux vibratoire et du coup, invite les esprits à se manifester plus facilement.
  • Les fréquences basses s’en vont car elles ne désirent pas élever leurs vibrations.
  • Lorsqu’elle est utilisée durant une cérémonie, elle peut déployer d’autres propriétés

La sauge est une merveille. Elle offre un nettoyage énergétique radical et en douceur. Elle apporte clarté, apaisement et nettoie votre corps énergétique en profondeur.

Elle éveille votre esprits, comme si ce dernier était endormi jusque là et entendait une voie douce qui l’appelle, qui l’invite à être plus présent.

Elle est utilisée autant pour vous, que pour vos animaux, que pour votre lieu de vie.

Différents type de sauge

Il existe de multiples sortes de sauges. En voici quelques unes :

La sauge blanche

  • est celle qui est la plus utilisée pour les fumigations, comme précédemment indiqué.

La sauge officinale

  • est commune chez nous. Elle est utilisée pour les infusions, les plats cuisinés, les préparations (type « alcoolat » ou liqueur ) ».
    Si vous en avez dans votre jardin, vous pouvez bien sûr l’utiliser pour vos fumigations
    Elle ne convient pas pour les huiles essentielles

La sauge sclarée

  • utilisée en feuille fraiches sur le ventre des femmes en lune. Elle apaise et est particulièrement recommandée pour apaiser le cycle menstruel
    elle ne convient pas pour les fumigation car ses grandes feuilles épaisses ne permettent pas une combustion idéales.
    elle peut aussi être consommée en infusion ou en beignet pour les gourmands.

Comment procéder

Je vous conseille d’ouvrir votre bâton de sauge séchée et d’en détacher 1 tige.

Evitez d’allumer le bâton tout entier, sauf si vous effectuer un gros travail de nettoyage (par exemple dans une maison) En effet, l’allumer prend du temps et l’éteindre aussi. De plus, pour une fumigation de personne, il n’est pas nécessaire d’utiliser une grosse quantité de fumée, bien au contraire.

Et bien sûr, avant d’effectuer votre fumigation, contrôlez l’emplacement des détecteurs de fumée afin d’éviter de les déclencher.

Conseils d’utilisation

Voici quelques indication pour votre pratique personnelle:

  • Saluer la plante comme vous le feriez avec un ami, en toute simplicité.  Cela vous rapproche d’elle et de sa médecine
  • Allumer une brindille de sauge et éteindre la flamme pour que la fumigation débute (la flamme laisse alors la place à une fumée)
  • Vous pouvez débuter la fumigation.

Fumigation simple

  • avec votre main, inviter la fumée sur votre tête, votre visage, puis votre corps
  • vous pouvez aussi prendre le temps de bien sentir son odeur, sans exagérer pour autant.

Fumigation complète 

A faire quand vous sentez que vous en avez besoin, que vous avez eu des émotions fortes, des choses qui vous pèsent, ou un mental trop présent.

Pour cette pratique plus longue, veillez à prendre le temps, il s’agit d’un moment privilégié, un moment de soin avec la médecine de la sauge, un moment de silence et d’accueil, de libération et de retour à soi.

  • Débuter la fumigation simplement, comme détaillé ci-dessus
  • Revenir sur le haut du corps et comme pour une douche, descendez tranquillement sur l’ensemble du corps, en insistant sur les zones qui en on besoin. Des soupirs de libération, des zones physiques qui se détendent, les signes corporels sauront vous guider.
  • Prendre un temps pour si une fois la fumigation terminée
  • Et un « Merci » est bienvenu aussi

Et voici à titre indicatif et non dogmatique quelques zones et effets possibles, non exhaustifs :

  • La tête – pour apaiser un mental en surchauffe
  • Les poumons – pour libérer tristesse et stress
  • le coeur – pour vous adoucir
  • l’abdomen – pour apaiser certaines émotions
  • le dos – pour lâcher prise et se libérer d’un poids
  • bassin, bas du dos – revenir à l’ancrage et diminuer l’agitation
  • ………………………………….

Ce moment de fumigation est précieux, une immersion sensorielle et vibratoire. Laissez vous porter par vos sens durant ces quelques instants

C’est une pratique qui se veut simple et naturelle et qui pourtant est une des bases d’un état énergétique sain et serein.

Le respect de la plante et une pratique silencieuse vous permettront de découvrir d’autres aspect de cette médecine.

Selon vos besoins, la fumigation simple peut durer 10-20 secondes à quelques minutes pour une fumigation plus complète

Quand pratiquer la fumigation 

La fumigation simple peut s’inviter dans votre quotidien,  comme un rituel au lever et au coucher.

Et pour d’autres occasions

  • après un choc émotionnel ou une dispute
  • après avoir fait vos courses
  • avant de débuter une discussion-partage important
  • en cas de baisse de moral
  • avant une pratique de méditation

Pour les praticiens-thérapeutes

En fonction de la pratique-technique, la fumigation peut être pratiquée durant les séances ou alors en début et fin de journée pour préparer le cabinet et le nettoyer.

Et bien sûr, elle est incontournable dans les pratiques chamaniques et cérémonies amérindiennes.

Remarques

Pour les personnes qui ont des plumes, il est possible de les utiliser comme un souffle sur  la sauge, d’accompagner la fumée et éventuellement de tapoter légèrement sur certaines zones de « ce qui fait l’objet » de la fumigation (personne, animal ou objet sacrés) Il ne s’agit pas de caresser.

Avant de pratiquer la fumigation, veillez aussi toujours au bien-être et au respect des personnes qui vous entourent. Il ne s’agit pas d’importer cette pratique si elle n’est pas désirer.

En cas de difficultés respiratoires, évitez les fumigations. Préférez alors la médecine de la sauge par infusion légère, baume, ou la friction de feuilles fraiches dans vos mains.

Comme précédemment indiqué, les animaux sont aussi très réactifs à la sauge. Comme pour les humains, demandez leur leur besoin et observez leur réaction.

La fumigation ne remplace aucun traitement médical en cours.

Découvrir le site
Découvrir les prochaines évènements

Leave A Comment

Partager cet article !

nature chamanique

Consultez l’agenda des stages disponibles

Un premier pas vers le changement intérieur

Cycle des saisons, l’HIVER

8 décembre | 19h00 - 20h30

Cycle des saisons, l’HIVER

18 décembre | 14h00 - 17h00

S’initier au chamanisme, module 1 (1/2)

25 mars 2022 | 18h00 - 27 mars 2022 | 18h00