Dans cet article, je vous partage la pratique de l’offrande

Tout d’abord, je tiens à préciser que, dans l’absolu, il n’y aurait rien à faire. A partir du moment où la gratitude est présente en soi et que l’échange avec le vivant est pleinement incarné, que les actes sont en cohérence avec cet état,  effectivement, il n’y a rien à « faire ».

Et tout est dit !

Toutefois, la « pratique » vise à nourrir, à offrir plus de place à ce qui fait l’objet de l’attention. Et si cela vous intéresse, alors, je vous invite à vous laissez  explorer cet article.

Offrir

Avoir l’élan de remercier, ressentir de la gratitude,  faire une offrande, c’est un état d’être naturel qui s’invite, s’offre, se cultive.

La nature est généreuse et manifeste le don et l’abondance. Elle nous permet de retrouver cette générosité, cette ouverture en nous. Elle offre la possibilité de sortir de l’état de manque, de « vouloir prendre », de consommer et elle invite l’accueil de l’abondance.

Offrir et accueillir l’échange

Il s’agit de se rendre disponible, de s’ouvrir.  C’est le déploiement d’une conscience de l’échange profond qui s’offre dans l’univers, avec tout ce qui se manifeste dans la matière et la non-matière, dans la réalité ordinaire et non-ordinaire.

L’attitude d’offrir est parfois naturelle, et parfois, elle est à redécouvrir, à cultiver.

Dans la pratique chamanique, qui vise entre autres  à cultiver les liens, c’est une façon de remercier :

  • ce qui vit dans la réalité ordinaire comme les arbres, les plantes, certains lieux, les animaux
    et aussi
  • ce qui vit dans la réalité non-ordinaire comme les ancêtres, les esprits protecteurs, alliés et autres

Faire une offrande pour manifester de la gratitude, un remerciement

Au quotidien, c’est un geste naturel et simple, ancré dans la matière. Entre humains, nous avons le mot « merci », et avec le subtil, l’offrande est une autre façon de dire merci.

Les occasions de remercier sont innombrables et il ne s’agit pas là de se retrouver dans l’excès. Il est important de relier le « faire » (extérieur) avec « l’être » (intérieur). C’est la danse entre les 2 qui invite l’alchimie.

Dans la pratique chamanique, il est d’usage de recourir à l’offrande en début de travail, et aussi en fin de travail. Dans ce cadre, le tabac est requis.

Dans le cadre de cérémonies spirituelles, d’autres types d’offrandes sont faites. Selon l’origine de chaque voie spirituelle, les offrandes varient :

  • nourriture
  • fleurs
  • eau de source
  • fumigation
  • danses et chants
  • chair (dans certaines pratiques spirituelles spécifiques)
  • parfois de l’alcool (en ce qui me concerne, l’alcool n’intervient jamais, ni dans les offrandes, ni lorsque je travaille avec le monde des esprits)

Les cérémonies sont initiées par les porteurs de la voie et sont à garder dans leur tradition pour en permettre la compréhension.

Faire une offrande pour nourrir les liens, la relation 

L’offrande est aussi là pour permettre de nourrir le lien. Ce moment accordé au remerciement invite toute notre attention, toute notre présence.

Il semble naturel de téléphoner à un ami pour partager un moment ensemble. L’offrande est une manière de manifester cela, avec les mondes subtils.

Comme précédemment indiqué, le tabac convient à la plupart des occasions. Et il y a aussi des spécialités que certains esprits vont exprimer. Voici quelques exemples non exhaustifs :

  • du fromage pour certains nains
  • du chocolat ou des caramels pour certains esprits de la nature
  • de mini brindilles de papier d’alu pour certaines fées
  • du café pour d’autres
  • ……………

La quantité n’importe pas, c’est la qualité vibratoire. Les esprits se nourrissent de l’énergie et non pas de la matière.

Il est aussi possible de prévoir une « assiette aux esprits ». Un peu de tout ce que vous mangez y sera déposé, pour nourrir, à l’occasion de vos repas, les esprits qui vous accompagnent.

Faire une offrande, une façon de formuler une demande

Il s’agit là d’offrandes particulières. Elles concernent des demandes  que l’on désire faire dans  le cadre de cérémonies. Dans ce cadre-là, l’échange ne se pas fait  jamais avec de l’argent mais avec quelque chose de sacré, le tabac. (cadre de pratiques spirituelles)

L’offrande de tabac

Le tabac est une plante sacrée qui est celle qui peut être utilisée pour presque tout. L’ensemble des esprits l’apprécie.

Elle peut être là pour remercier, pour demander, ainsi que pour porter des prières (tobacoties)

 Quel type de tabac utiliser

Un tabac le plus naturel possible.

Si vous en avez la possibilité, faire pousser du tabac et utiliser la récolte

Sinon, utiliser un tabac le plus naturel possible, (il est commercialisé dans les sachets en vrac ou en boites).

Comment procéder 

Prendre une pincée de tabac dans sa main, se relier à son intention (la raison de son utilisation) et déposer ensuite le tabac. Il n’est pas nécessaire de prendre de grandes quantités, ce n’est pas ce qui va donner plus ou moins de valeur à votre offrande. Il s’agit de trouver ce qui vous semble le plus juste.

Pour une offrande faite au feu, déposer dans les braises et non dans les flammes (veillez à ne pas vous brûler).

Pour une offrande faite à une personne, il est d’usage d’offrir le paquet de tabac ou du tabac emballé dans un tissus rouge.

Toutes les informations précitées sont des invitations et elles sont  à explorer selon son propre ressenti

Dans la pratique, il y a encore d’autres aspects à apprivoiser. Ces éléments sont transmis durant les stages car ils font partie intégrante des bases de la pratique chamanique

Découvrir l’initiation au chamanisme en 4 modules
Découvrir les prochains évènements

Leave A Comment

Partager cet article !

nature chamanique

Consultez l’agenda des stages disponibles

Un premier pas vers le changement intérieur

Cycle des saisons, l’HIVER

8 décembre | 19h00 - 20h30

Cycle des saisons, l’HIVER

18 décembre | 14h00 - 17h00

S’initier au chamanisme, module 1 (1/2)

25 mars 2022 | 18h00 - 27 mars 2022 | 18h00